Société des CFD à voie étroite des Ardennes


Accueil / Réseau Nord-Est / Carte

Le réseau départemental à voie étroite des Ardennes atteignit 342 km à son maximum. Quatre lignes étaient racordées au réseau belge. Les premières concessions datent de 1893. Comme la voie métrique était susceptible de permettre des invasions, préjudiciables aux intérêts de la défense nationale en cas d'invasion (comme lors de la défaite de Sedan en 1870), l'armée imposa un écartement spécifique, empêchant toute invasion par un éventuel envahisseur. C'est une voie de 80 cm qui fut retenue pour les premières lignes, qui constituèrent le premier réseau, entre 1895 et 1898. La Société des Chemins de Fer Départementaux à Voie Etroite des Ardennes (CA) fut fondée à cette époque.

En 1898, ce sera la création du "second réseau" qui, grâce à la pression des élus et industriels locaux et à l'évolution du point de vue de l'armée, fut construit à voie métrique. Cela présentait plus d'avantage que de risques, les lignes pouvant être connectées au réseau des Ardennes.

Certaines lignes furent même converties de 0,80 à 1 m (voir tableau). Lors du premier conflit mondial, du matériel fut mis à l'abri dans la Marne via le réseau des CBR. Les allemands déposèrent certaines lignes et detruirent certaines infrastructures lors de leur retraite. L'écartement métrique fut adopté lors de la reconstruction du réseau. Il servi par contre lors du deuxième conflit, qui causa lui aussi des dégâts, vu la pénurie des transports.

Après la guerre, le département racheta le réseau, et fonda la RDTA - Régie Départementale des Transports de Ardennes - qui repris l'exploitation en janvier 1947. Ce fut le début des fermetures, d'abord aux voyageurs, puis aux marchandises. Le dernier train circula en 1961.

Pour la ligne Monthermé-Sorendal (19,4 km), l'ouverture eu lieu en 1898 (second réseau) jusqu'à Hautes Rivières, prolongé à Sorendal en 1914. Elle sera construite en métrique. Sur les 3 premiers kilomètres, on pouvait trouver 4 files de rails, car elle partageait la plateforme avec une ligne à voie normale Monthermé-Laval Dieu. La ligne sera même prolongé jusqu'à Bohan en 1938, ouvert par la SNCV (Société Nationale des CF Vicinaux), mais fermée un an plus tard, pour raison de guerre. Elle fermera en 1950.

Des points de contacts exsitent avec le réseau mixte des Ardennes

Les dates d'ouvertures des lignes de cette compagnie, et celles raccordées au réseau belge :

Sections
Ouverture
Ecartement
Conversion
Le Tremblois - Rocroi
01.11.1895
0,80 m
1,00 m en 1903
Rocroi - La Chapelle (B)
17.12.1905
1,00 m
d'origine
Monthermé - Htes Rivières
19.10.1901
1,00 m
d'origine
Htes Rivères - Sorendal
01.05.1914
1,00 m
d'origine
Sorendal - Bohan (B)
17.10.1938
1,00 m
d'origine
Nouzonville - Gespunsart
01.08.1896
0,80 m
1,00 m en 1903
Gespunsart - Pussemange (B)
01.05.1908
1,00 m
d'origine
Sedan - Corbion (B)
24.07.1910
1,00 m
d'origine
Vouziers - Buzancy-Bar
15.10.1897
0,80 m
1,00 m en 1923
Chatillon sur Bar - Le Chesne
15.11.1897
0,80 m
1,00 m en 1923
Le Chesne - Vendresse
05.06.1898
0,80 m
1,00 m en 1923
Vendresse - Poix Terron
15.05.1904
0,80 m
1,00 m en 1923
Vendresse - Raucourt
25.08.1898
0,80 m
1,00 m en 1923
Baâlons - Attigny
15.05.1904
0,80 m
1,00 m en 1923
Vouziers - Juniville
25.11.1906
0,80 m
1,00 m en 1924
Juniville - Le Chatelet sur Retourne
10.12.1900
0,80 m
1,00 m en 1924
Wasigny - Signy l'Abbaye
15.11.1897
0,80 m
1,00 m en 1908
Signy l'Abbaye - Mézières
01.03.1908
1,00 m
d'origine

La carte du réseau sud des Ardennes (Auteur : B. Colinot)

Monthermé - Sorendal
Monthermé Est
  Vers Charleville-Givet
Monthermé Lav.
   
Tournavaux (halte)
   
Haulmé
   
Thilay
 
Naux (halte)
   
Nohan
   
Hautes Rivières
 
Sorendal
  Vers Bohan et Gédiane (B)
 
haut de page
 
Sedan - Bouillon
Sedan Est
  Vers Charleville-Thoinville, Bouillon (B)
Sedan Porte de Balan
   
Balan – Bazeilles
   
La Moncelle
   
Daigny
 
Givonne
   
Illy Olly
   
Corbion (B)
   
Bouillon (B)
   
 
haut de page
 
Nouzonville - Gespunsart - Bouillon (B)
Nouzonville
  Vers Charleville-Givet
La Forge
   
La Cachette
   
Neufmanil
   
Gespunsart
 
Pussemange
   
Corbion (B)
   
Bouillon (B)
   
haut de page
Baâlons - Attigny
Baâlons
   
St Loup Terrier
   
Guincourt
   
Tourteron
 
Suzanne
   
Charbogne St L.
   
Attigny
  Vers Amagne-Challerange
haut de page
Wasigny - Mézières
Wasigny (gare Est)
Vers Réseau mixte des Ardennes,
Wasigny (arrêt)
   
La Neuville les Wasigny
   
Lalobbe
   
Norguémont
   
Signy l’Abbaye
   
Dommery (halte)
   
Thin le Moutier
   
Warby (halte)
   
Clavy
 
Neuville les This
   
This
   
Sury – Belval
 
Praële (arrêt)
   
Prix les Mézières
   
Mézières
   
haut de page
Vouziers - Buzancy
Vouziers
   
Chestres
   
Ballay
   
Quatre Temps
   
Noirval
   
Chatillon
   
Brieulles
 
Authe
   
Autruche
   
Harricourt
   
Bar
   
Buzancy
   
haut de page
Vouziers - Le Chatelet sur Retourne
Vouziers
   
Ste Marie
   
Sugny
   
Contreuve
   
Semide
 
Machault
   
Mont St Rémy
   
Pauvres
   
Ville s/Retourne
   
Bignicourt
   
Juniville
   
Alincourt
   
Neuflize
 
Le Chatelet s/Retourne
   
haut de page
Vendresse - Chatillon
Vendresse
 
La Cassine
 
Sauville
 
Tannay
 
Le Chesne
   
Les Petites Armoises
   
Chatillon
   
haut de page
Raucourt - Vendresse - Poix Terron
Raucourt
  Vers Remilly
Maisoncelle
   
Chéméry
 
Malmy
   
Vendresse
 
Terron
   
Omont
   
Chagny
 
Bonvellemont
   
Baâlons
   
La Crête M.
   
Poix Terron
Vers Epernay-Charleville
haut de page